Braderie de Lille 2017

Retour sur la Braderie de Lille Edition 2017

Après 2 ans d’attente, la Braderie de Lille a enfin fait son grand retour. 2 ans que j’attendais de pouvoir chiner dans les rues de Lille à la recherche de petits trésors. Attente longue avec un léger gout dans le fond de la gorge.

Ou sont les exposants ?

La Braderie de Lille on la connait surtout pour ses kilomètres d’exposants et chineurs, ses nombreux stands de moules frittes et pour la bonne ambiance qu’il y règne. Mais cette année pour moi cette Braderie ma semblait très différente des autres année et un peu décevante même.

Habitué à voir une marrée noir de monde en pleins coeur de la ville, j’avais apprécié en 2015 les quelques rues qui servait au public à se dégager des zones de braderie et à l’époque cette évolution me semblait plus qu’intelligente. Aujourd’hui, plus rien à voir, de nombreuses rues ont étaient supprimé de la braderie, laissant place à quelques rues avec parfois peu de stand et beaucoup de monde pour se jeter dessus. Je n’ai pas eu la chance de retrouver mes stands de collection favoris. Quelques bouquinistes sympa, des vendeurs de figurines Star Wars et j’en passe. Je fais un peu ma rabats joie car des rues pleines il y en a eu mais ce n’étais pas pareil.

C’est le seul point qui me déçoit mais c’était le point de plus important de cette braderie. Où sont les Bradeurs ? Sans Bradeurs pas de Braderie ! Et ils n’étaient pas tous présents cette année.

Accompagné de mon homme et ma frangine, à nous trois nous avons tout de même apporté quelques beaux spécimens. En l’espace d’un week-end nous avons troué l’équivalent d’une bonne mâtiné de braderie bien remplie. Bref à peine plus que d’habitude. C’est dire la frustration.La Braderie de Lille on la connait surtout pour ses kilomètres de bradeaux et chineurs, ses nombreux stands de moules frittes et pour la bonne ambiance qu’il y règne. Mais cette année pour moi cette Braderie ma semblais très différente des autres années et un peu décevante même.

Habitué à voirune marrée noire de monde en plein coeur de la ville, j’avais appréciée en 2015 les quelques rues qui servaient au public à se dégager des zones de braderie et à l’époque cette évolution me semblait plus qu’intelligente. Aujourd’hui, plus rien à voir, de nombreuses rues ont étaient supprimé de la braderie, laissant place à quelques rues avec parfois peu de stand et beaucoup de monde pour se jeter dessus. Je n’ai pas eu la chance de retrouver mes stands de collection favoris. Quelques bouquinistes sympa, des vendeurs de figurines Star Wars et j’en passe. Je fais un peu ma rabats joie car des rues pleines il y en a eu mais ce n’étais pas pareil.

C’est le seul point qui me déçoit mais c’était le point de plus important de cette braderie. Où sont les Bradeurs ? Sans Bradeurs pas de Braderie ! Et ils n’étaient pas tous présents cette année.

Accompagné de mon homme et ma frangine, à nous trois nous avons tout de même apporté quelques beaux spécimens. En l’espace d’un week-end nous avons troués l’équivalent d’une bonne mâtiné de braderie bien remplie. Bref à peine plus que d’habitude. C’est dire la frustration.

Quelques belles trouvailles

Même si ce week end ne fut pas des meilleurs, j’ai tout de même réussi à dénicher quelques perles pour ma collection perso.

Pour la première fois de ma vie j’ai acheté un kiki ! Mon homme et ma soeur son désepérés, je ne souhaite pas en obtenir d’autre car, celui-ci est à mes yeux une perle : kiki de 1974 en très bon état, avec une jolie casquette verte et un nez qui a souffert des précédentes années.

Un livre Harry Potter en Allemand. Non, je ne parle pas l’allemand, mais cela reste une pièce de collection comme une autre. La couverture est superbe, il est impeccable. Une autre belle trouvaille.

Quelques bougies, on en a jamais passé et c’est encore mieux quand c’est à prix braderie.

La plus belle pièce fut certainement la peluche de Hagrid. Rien n’indique que c’est une Harry Potter car il n’y a pas d’étiquette officiel déçu. Néanmoins, la peluche est impeccable, les étiquettes sont CE, bref je pense que cela reste une véritable peluche Harry Potter, d’autant que l’on retrouve régulièrement ce modèle sur le web.

Le reste des trouvailles de la braderie sont pour ma belle-soeur, mon homme et ma soeur. Maigre butin n’est-ce pas ?

Edition 2018 ?

Même si cette nouvelle version de la Braderie de Lille me dérange un peu. Je suis tout de même contente de constater qu’il y a moins de vendeurs pro, car ils n’étaient clairement pas intéressant et ne représentait pas la Braderie tel qu’elle devait l’être. J’espère qu’il y aura plus d’exposants les prochaines années (en espérant que le prix des places leurs soient moins cher). Pour ce qui est des zones, il faudra certainement quelques années avant que nous nous habituons à trouver et retrouver nos stands favori.

Laisser un commentaire